Nom : Artémis et Apollon Le Repos des Jumeaux Divins Ecole Française XVIIIème
Prix de Vente : 1750
Artiste : Ecole Française
Epoque : Fin 18ème siècle
Etat : Trés bon état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 40 cm encadré
Hauteur : 30 cm encadré
Quantité :

demande d informations

 

PHOTOS COMPLEMENTAIRES

 

DSC01886 

 

DSC01889    DSC01890    DSC01891 

 

DSC01892    DSC01893    DSC01894 

 

DSC01895    DSC01896    DSC01897 

 

Description de l'antiquité

Artémis et Apollon Le Repos des Jumeaux Divins Ecole Française XVIIIème

Rare Tableau Ancien

Illustrant le repos d’Apollon et d’Artémis sous la garde d’un Ange.

Ecole Française de la fin du XVIIIème siècle, dans un encadrement

En bois doré de la même époque.

Dans son « jus », et en très bon état, sur sa toile et son châssis d’Origine,

Ainsi que son cadre en bois doré de même époque.

Les dimensions sont : 40 x 30 cm encadrée, et 16 x 14 cm Toile

 

Expédition très soignée, un certificat d’Authenticité et une Facture étant joint à l’envoi.

Participation aux frais d’envoi pour la France : 30€, autre pays, merci de demander une cotation.

 

Artémis (déesse de la chasse) et Apollon (dieu de la lumière) sont deux jumeaux mais aussi le fruit des amours clandestins de Zeus et de Léto (fille de l'un des Titans).

 

Pour leur 3em anniversaire leur père leur rendit visite et en fût si fier qu'il décida de les emmener sur l'Olympe (terre des dieux). Les années passèrent et Zeus offrit à son fils un char en or auquel de splendides chevaux blancs étaient attelés. Dans le char brillaient un arc et des flèches en or. Puis ce tournant vers sa fille il lui demanda de choisir ce qu'elle préférait, Artémis n'hésita pas une seconde et demanda un arc et des flèches mais ceux-ci en argent, une meute de chiens, ainsi que 20 Nymphes des bois et 20 Nymphes des eaux qui serait ces compagnes et assistantes.

 

Les récits et contes sur les exploits et l'adresse d'Artémis se répandirent dès lors dans toute la Grèce la sœur jumelle d'Apollon devint ainsi la déesse de la chasse et de la lune, dont les rayons d'argent éclairaient si souvent les chasses nocturnes.

 

Tandis que sa sœur courait à travers les collines et les forêts de Grèce, Apollon apprenait lui aussi à se servir des dons de Zeus. Il n'avait jamais oublié les récits de sa mère sur le serpent python, (monstre à qui Héra femme de Zeus donna l'ordre de tuer Léto et ses enfants après l'infidélité de son mari).  Le jeune dieu découvrit le monstre dans une caverne au flanc du Mont Parnasse, bien décider à se venger Apollon s'était traça Phyton jusque dans un temple sacré de Delphes ou le serpent bien que blesser par les flèches de son adversaire s'était réfugié.

 

C'est en cette endroit que le redoutable Phyton trouva la mort sous une pluie de flèches d'or. Les dieux très choqués par ce meurtre en un tel lieu sacré demandèrent que le fils de Zeus soit puni, il n'en fût rien ...Apollon réclama Delphes comme propriété personnelle et institua des jeux qui se déroulèrent tous les 4 ans. Ces jeux furent appelés "Les Jeux Phytiques" (ancêtre de nos actuelle jeux olympique) en souvenir de sa victoire