Référence : 060519AIGLON
Nom : Ecole Française Rare Portrait De L'Aiglon Epoque Empire
Prix de Vente : 400 €
Artiste : Ecole Française 19ème
Epoque : 19ème siècle
Etat : Très bon état

Matière : Huile sur panneau
Largeur : 29,5 cm encadré
Hauteur : 34,5 cm encadré
Quantité :

demande d informations

PHOTOS COMPLEMENTAIRES

 

                  DSC07416   DSC07418   DSC07419      DSC07429 

 

Description de l'antiquité

 
"Ecole Française Rare Portrait De L'aiglon Epoque Empire"
 
 

Ecole Française d'une Exceptionnelle réunion de quatre, 
du début du 19eme siècle,
représentant le portrait de L'aiglon, File et Héritier de Napoléon 1er et de Marie Louise d'Autriche

 

 

Huile sur panneau en excellent état, dans son cadre en bois doré de la même époque, à palmettes et profil inversé

de dimensions 34,5 x 29,5 cm encadré, 23,5 x 17,5 cm panneau

Expédition trés soignée accompagnée d'une facture/Certificat d'authenticité...

 

 

Napoléon François Joseph Charles Bonaparte, né le  mars 1811 au palais des Tuileries, à Paris, et mort le  juillet 1832 au palais de Schönbrunn, à Vienne, est le fils et l'héritier de Napoléon Ierempereur des Français, et de sa seconde épouse, Marie-Louise d'Autriche.

Prince impérial, il est titré roi de Rome à sa naissance.

En 1814, il est évincé par le Sénat à la suite de la prise de Paris par les armées coalisées et de la première abdication de son père. En 1815, à la fin des Cent-Jours, il est proclamé successeur par son père, lors de la seconde abdication de ce dernier, sous le nom de Napoléon II. L'Assemblée, comme la commission censée régner en son nom, s'abstiennent cependant de proclamer officiellement comme empereur l'héritier impérial qui, âgé de 4 ans, se trouve alors en Autriche. Le « règne » de Napoléon II s'achève au bout de deux semaines lorsque Louis XVIII, soutenu par les armées coalisées, entre dans Paris.

Il porte ensuite le titre de prince de Parme, et enfin celui de duc de Reichstadt qui lui est donné par son grand-père l'empereur d'Autriche.

L'ex-Napoléon II passe le reste de sa vie en Autriche : jusqu'à sa mort à l'âge de 21 ans, il est reconnu par les bonapartistes comme l'héritier du trône impérial.

Son surnom de l'Aiglon lui a été attribué à titre posthume, et a été popularisé par la pièce de théâtre d'Edmond Rostand L'Aiglon, le rôle-titre étant créé le  mars 1900 par la tragédienne Sarah Bernhardt.