Arte Tres Gallery

 

 

 

XVIIIème



Référence : La Toilette De Vénus 18ème Suiveur d'Albani
Nom : La Toilette De Vénus 18ème Suiveur d'Albani
Prix de Vente : 3250 €
Artiste : Ecole Italienne 18ème Siècle
Epoque : 18ème siècle
Etat : Parfait état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 93 cm encadré
Hauteur : 77 cm encadré
Quantité :

PHOTOS COMPLEMENTAIRES

IMG 0011 

 

IMG 0006   DSC08770   IMG 0001 

 

IMG 0002   IMG 0003   IMG 0004   IMG 0005 

 

IMG 0007   IMG 0008   IMG 0010 

 

DSC08776   DSC08768 

 

Description de l'antiquité

La Toilette De Vénus 18ème Suiveur d'Albani

 

Exceptionnelle Huile sur toile, Ecole Italienne ( VENISE) 18ème siècle,
Suiveur de Francesco ALBANI 
Sur le bord d'un lac, devant un palais fantastique, Vénus est parée par ses suivantes aidées par des amours, afin de séduire Adonis. Dans le ciel, d'autres amours s'attachent à réparer son char ou nourrissent les cygnes qui le tiraient.
Devant le portique d'un temple aux chapiteaux doriques, Vénus, déesse de l'Amour, à demi-nue, a pris place sur une chaise basse. Un amour lui tend un miroir, un autre attache sa sandale. Debout, derrière elle, deux des Grâces achèvent de la coiffer tandis que la troisième apporte un filet de perles pour achever l'ornement. À gauche, trois amours se sont groupés autour d'un guéridon.
Descendue au bord de la rivière pour chercher Adonis, Vénus se pare avec l'aide des Grâces pour plaire à son amant.
La scène se détache sur une vue de la mer, berceau de Vénus qui sortit de l'écume des flots. Au milieu de l'onde, s'élève comme une île enchantée, un palais fantastique. À droite, l'eau jaillit d'une riche fontaine ornée de figures et de dauphins. Dans les airs, Cupidon chante les douceurs d'une union désirée ; des enfants ailés abreuvent d'ambroisie les cygnes qu'ils vont atteler au char de la déesse, tandis qu'un autre amène deux colombes se désaltérer à la fontaine près de laquelle Vénus se pare.


En Parfait état, Dimensions: 93 cm x 78 cm encadré, 81 cm x 63 cm Toile.
* Au choix: Cadre doré ou cadre noir (voir photo 12)

Expédition très soignée

La luminosité et les chairs très claires traduisent de l'influence des peintres vénitiens de la Renaissance. Les figures sont très gracieuses et pleines de charme. Une volupté heureuse unit et confond beauté naturelle et allégorie.
Formé à l'école des Carrache qui renouvellèrent le genre du paysage au début du XVIIe siècle, l'artiste a représenté ici les alentours pittoresques de Bologne où il demeurait. Il unit et met en harmonie les figures et les fonds, en accordant la beauté de la verdure, la pureté des ciels, la fraîcheur et la limpidité des eaux. Tout respire le calme et la douceur.
L'Albane a été surnommé "l'Anacréon de la peinture" en référence au poète grec du Ve siècle avant notre ère qui célébrait Vénus et les Amours dans des hymnes lyriques.