Référence : VENDU // SOLD
Nom : La Résurrection Du Christ Ecole Bolonaise XVIème Cercle d'Amico ASPERTINI
Artiste : Ecole Bolonaise Début Du 16ème
Epoque : 16ème siècle
Etat : Etat d'usage

Matière : Huile
Largeur : 85.5 cm
Hauteur : 62 cm
demande d informations

PHOTOS COMPLEMENTAIRES

 

DSC04430 

 

DSC04579      DSC04580 

 

DSC04432    DSC04433    DSC04434 

 

DSC04435 

 

DSC04436   DSC04437   DSC04439   DSC04444 

 

DSC04443 

DESCRIPTIF:

 

"La Résurrection Du Christ Ecole Bolonaise XVIème Cercle d’Amico ASPERTINI"

Trés rare Ecole Bolonaise du XVIème siècle, représentant la Résurrection du Christ, Cercle d'Amico ASPERTINI (Bologne, 1474 - Bologne, 1552) peintre italien, fresquiste et enlumineur de la Renaissance, dont le style complexe, excentrique et éclectique posa les principes du maniérisme. Il est considéré comme le premier peintre de l'école bolonaise.

Réalisée dans le premier quart du 16ème siècle, circa 1520 cette oeuvre met en scène dans un paysage devant les remparts de Jérusalem, le CHRIST réssuscité s'élevant dans le cieux, devant les quatre Centurions gardiens de son tombeau, médusés !

 

Ce tableau dans son jus, n'a pas été touché, présente quelques manques, éclats, et est dans un état assez remarquable pour son âge.

Les réseaux de craquelures, et micro-craquelures sont caractéristiques de cette période, de même que la représentation du tombeau en forme de chasse, les habits contemporains des centurions.

Dimensions: 85.5 cm x 62 cm Provenance Collection privée et aprés succession.

 

Expédition trés soignée accompagnée d'une Facture/Certificat

 

Amico Aspertini (Bologne,1474- Bologne,1552) est un peintre italien, fresquiste et enlumineur de la Renaissance, dont le style complexe, excentrique et éclectique posa les principes du maniérisme. Il est considéré comme le premier peintre de l'école bolonaise.

 

Né à Bologne, fils du peintre Giovanni Antonio Aspertini et frère cadet d'un autre peintre Guido Aspertini, il étudie avec des maîtres comme Lorenzo Costa et Francesco Francia. Il apparaît à Rome dès 1496 à l'époque de l'engouement pour l'Antiquité, et peint dans un style influencé par Pinturicchio. De retour à Bologne il devient une figure centrale du nouveau goût «proto-classique», et collabore en 1505, avec Francia et Costa à la peinture des fresques de l'oratoire de sainte Cécile à Basilique San Giacomo Maggiore, commandées par Giovanni II Bentivoglio. Après la chute des Bentivoglio, il se rend à Lucquesen 1508, où il peint un cycle de fresques majestueuses dans la chapelle de la Croix, à la Basilique San Frediano, puis de 1510 à 1531, il participe comme sculpteur aux travaux du portail de San Petronio à Bologne. En 1519 il peint un retable pour cette même basilique et en 1531, il reçoit commande des volets de l'orgue. Saint Cassiano

 

Pinacothèque de Brera En 1529, il est un des deux artistes qui décorent l'arc de triomphe pour l'accueil du pape Clément VII et de l'empereur Charles Quint. Son imaginaire, comme celui du Ferrarais Ludovico Mazzolino, fut nourri par l'œuvre humaniste, teintée d'ésotérisme, d'Ercole de Roberti qui a stimulé leur goût pour la magie, le masque, le tragique et le grotesque. Ils bénéficièrent aussi de la puissance expressive de la peinture allemande qui s'est répandue dans la plaine émilienne grâce auX gravures et aux voyages à Venise où la mode était aux écoles du Nord