Référence : VENDU // SOLD
Nom : Jean Henry d’Arles 1734-1784 L’Arrivée d’un navire hollandais
Artiste : Cercle de Jean Henry D'Arles
Epoque : 18ème siècle
Etat : Excellent état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 82 cm encadré
Hauteur : 70 cm encadré
demande d informations

PHOTOS COMPLEMENTAIRES

 

DSC06380    DSC06378    DSC06381 

 

DSC06384   DSC06382   DSC06385   DSC06387 

 

DSC06386                               DSC06388 

 

Description de l'antiquité

Jean Henry d’Arles 1734-1784 L’Arrivée d’un navire hollandais

 

Huile sur toile, Ecole Française du 18ème siècle, Cercle de

Jean Henry D’Arles (1734-1784)

Représentant une scène Maritime et Portuaire, animée de personnages,

L’ Arrivée d’un navire hollandais dans une anse près de la baie de Naples.

En très bon état, rentoilé (doublage de confort).

Dimensions: 82 x 70 cm encadré   73 cm x 61 cm Toile

Provenance Collection privée et après succession.

 

Expédition très soignée accompagnée d'une Facture/Certificat

 

 

Jean Henry, dit Henry d'Arles, né à Arles le 14 septembre 1734, et mort à Marseille le 14 septembre 1784, est un peintre français.

Fils d'un commis au bureau des fermes d'Arles, Jean Henry est, dès son plus jeune âge, passionné par le dessin. Il est présenté au peintre Jean-Joseph Kapeller venu à Arles décorer le salon de l'hôtel des fermes. Kapeller reconnaît en lui une véritable vocation et l'emmène à Marseille pour le prendre pour élève à l'académie de peinture qu'il vient de créer en 1752. Henry sort en 1753 lauréat du premier concours organisé par cette académie.

 

Claude Joseph Vernet, venu à Marseille pour peindre le port, demande à Kapeller de lui adjoindre un de ses élèves pour l'assister. Henry obtient cette place ; il sera ainsi grandement influencé par ce célèbre peintre, ce qui lui vaudra le surnom dérisoire de singe de Vernet. Il fréquente le port de Marseille, les quais, les chantiers de construction et n'hésite à s'embarquer par jour de tempête pour mieux se pénétrer des grands spectacles de la nature.

 

Grâce à un généreux bienfaiteur, le riche amateur Jean-Baptiste Rey, Henry peut séjourner deux ans à Rome pour se perfectionner dans l'art de la peinture. Il rentre d'Italie en pleine maturité de son talent avec le surnom d'Henry d'Arles. En 1755, il est agréé à l'Académie de peinture et reçu en 1756 avec son tableau Une Tempête (musée des beaux-arts de Marseille). Il est nommé en 1776, à la mort de Zirio, professeur à l'Académie. Il a décoré non seulement l'hôtel de son bienfaiteur Jean-Baptiste Rey mais aussi celui de Guillaume de Paul, lieutenant-général de la sénéchaussée de Marseille ; ce dernier possédait également plusieurs tableaux peints par Henry. Il est surtout connu pour ses marines et des scènes mythologiques.

 

Il meurt le 14 septembre 1784, le jour de son cinquantième anniversaire des suites d'une opération de la pierre.