Référence : VENDU // SOLD
Nom : Ecole FRANCAISE 18ème- Diane sortant du bain d'après François BOUCHER
Artiste : Ecole Française 18ème
Epoque : 18ème siècle
Etat : Parfait état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 88 cm encadré 74.5 cm toile
Hauteur : 71.5 cm encadré 59 cm toile
demande d informations

PHOTOS COMPLEMENTAIRES

 

DSC05599                  DSC05601                DSC05644 

 

DSC05623   DSC05646   DSC05648 

 

DSC05626   DSC05627   DSC05649   DSC05650 

 

DSC05640                                       DSC05652 

 

Description de l'antiquité

Ecole FRANCAISE 18ème- Diane sortant du bain d'après François BOUCHER

 

Très Belle Ecole Française de la fin du 18ème siècle ou du début du 19ème,

« Diane sortant du Bain »,  Huile sur toile, toute d’Origine, cadre postérieur.

En Merveilleux état.

Dimensions : 88 x 72.5 cm encadrée, 74.5 x 59 cm Toile.

Diane sortant du bain est un tableau, mesurant 57 × 73 cm, peint par François Boucher en 1742. Il est conservé au Musée du Louvre à Paris.

(il est à noter que les dimensions initiales sont très proches du tableau présenté)

La déesse Diane se repose après la chasse, servie par une nymphe pour sa toilette rituelle. Sous couvert de sujet mythologique, ce tableau est un hymne au corps féminin. Le raffinement du dessin, les chairs rayonnantes, la touche moëlleuse et le coloris lumineux attestent la maturité de l'artiste.

 

La fin d'une éclipse

Ce nu féminin peint en 1742 et exposé au Salon, a été acquis par le musée du Louvre en 1852. Il s'agit du premier tableau de Boucher entré au Louvre depuis le début du XIXe siècle, marquant la fin d'une longue éclipse qu'avait connue l'oeuvre de cet artiste, jugé trop frivole par les révolutionnaires.

Sans doute exposé au Salon de 1742, Diane au bain appartient à un ensemble de tableaux peints dans des formats réduits, destinés à des cabinets d'amateurs.

 

Une iconographie de Diane très sensuelle

La représentation de Diane est fréquente dans la peinture française du XVIIIe siècle. Avec François Boucher, la chasseresse abandonne son caractère farouche et volontaire ; on reconnaît la déesse à ses attributs traditionnels : elle porte dans les cheveux un croissant d'or rappelant son lien avec la Lune, et a posé près d'elle un carquois et le gibier récemment abattu. Mais elle réunit avant tout les traits singuliers de la mode sous le règne de Louis XV : teint laiteux, visage petit et potelé et corps généreux en courbes. Sa condition virginale éloigne d'elle toute malice, et c'est avec franchise qu'elle ignore la pudeur et laisse voir sa nudité, comme une novice dans la carrière galante.

 

Une exaltation du nu féminin

Boucher s'intéresse surtout à la relation établie entre le corps humain et la nature. Au bleu intense des draperies répondent la fraîcheur rosée des chairs et le vert subtil du paysage. Le traitement du nu féminin est ici particulièrement délicat, le modelé du corps étant d'une grande sensualité, construit entièrement à partir de la lumière provenant de la gauche du tableau.

 

Les attributs de Diane

 les colliers de perles, le croissant de lune en diadème, l'arc et le carquois de la chasseresse, les chiens et le gibier tué.

 

Les couleurs

Le vert est la couleur dominante, couleur de la végétation, de la nature sauvage. Mais la draperie bleue ainsi que l'étoffe rayée rose et blanc, pièces somptueuses n'ont rien de "naturel" et accentuent l'aspect artificiel et théâtral du tableau. C'est une apparence de nature, qui n'est plus que l'arrière plan, le décor de plaisirs délicats. Le drap bleu, couleur froide. Or le corps des deux femmes est fait d'un dégradé à tendance orangée. C'est à dire la couleur complémentaire du bleu. Le peintre a donc recherché par ce contraste à faire paraître les chairs encore plus chaudes. D'autre part l'orangé des corps finit dans les parties ombrées à tendre vers le rouge . De même les rappels rouges très marqués du carquois à gauche, de la poignée de l'arc à droite et du ruban dans les cheveux de Diane. Là encore recherche d'un contraste avec les verts dominants du tableau ( vert - rouge couleurs complémentaires)