Référence : VENDU // SOLD
Nom : Firmin Massot, Suisse, Paire De Tableaux c1815
Artiste : Firmin Massot 1766-1849 Attrib.à...
Epoque : 19ème siècle
Etat : Très bon état

Matière : Huile sur carton fort
Largeur : 28 cm encadré
Hauteur : 33 cm encadré
demande d informations

PHOTOS COMPLEMENTAIRES

 

 

DSC02226      DSC02227 

 

DSC02228     DSC02229 

 

  DSC02230    DSC02231 

DSC02232 

 

 

Description de l'antiquité

"Firmin Massot, Suisse, Paire De Tableaux c1815"
Huiles sur carton fort, Epoque Restauration, dans leur jus et non touchées, représentant deux portraits de femmes, dans une mise en scène très intimiste.

Magnifiques tableaux peints avec beaucoup de détails, dégageant une grande beauté générale, tant au niveau du visage, que celui du décor, et permettant une attribution certaine à Firmin MASSOT. 


Dimensions: 33 x 28 cm encadré, 21 x 16 cm Vue 


Expédition très soignée accompagnée d’un Certificat d’Authenticité et d’une Facture. Participation aux frais d’envoi pour la France: offerte. Pour l’Europe et les autre pays du Monde, merci de demander une cotation.

Firmin Massot est un peintre portraitiste et de genre né le 5 mai 1766 à Genève et mort dans la même ville le 16 mai 1849. 

Il est le quatrième enfant d'André Massot, maître et marchand horloger et de Marie-Catherine née Boisdechêne. Sa sœur ainée, Jeanne-Pernette Schenker-Massot, est miniaturiste et est son premier maître. Son grand-père, Jean Massot dit Champagne, a contribué au succès de Jean Dassier, graveur et médailleur genevois. 


Il est l'élève de Jacques Cassin et Georges Vannières à la Société des Arts de Genève, puis de Louis-Ami Arlaud-Jurine et Jean-Étienne Liotard. Il expose au 1er Salon de Genève de 1789 une Étude d'après nature. Il reçoit le Grand Prix d'après nature décerné par la Société des Arts en 1790. Jusqu'en 1819, il peint de nombreux tableaux en collaboration avec son ami le peintre paysagiste Wolfgang Adam Toepffer et le peintre animalier Jacques-Laurent Agasse. Exécutées pour des commanditaires fortunés, ces œuvres communes, font apparaître des personnages peints par Massot en pied sur fond de paysage, auprès de leurs animaux favoris[réf. nécessaire]. Ils s'inspirent des maîtres anglais du XVIIIe. 


En 1795, il épouse à Genève Anne-Louise Mégevand dont il aura trois enfants. 


En 1799, il est nommé Directeur des Écoles de dessin de la ville de Genève. En 1800, il est élu membre ordinaire de la Société des Arts. Massot connaît un immense succès de son vivant.3 Ses portraits sont réputés très ressemblants et d'une grande habileté technique. Il est l'un des principaux représentants de l'Ecole genevoise de peinture. 
Il donne des cours privés, notamment à Nancy Mérienne et Amélie Munier-Romilly. 

Il se rapproche en 1807 à Paris de François Gérard, Jean-Baptiste Isabey et Jules-César-Denis van Loo. En 1812, à Lyon, il rencontre Fleury François Richard qu'il retrouve également à Aix-les-Bains en 1813, en compagnie de Antoine Duclaux. À Londres, de juin 1819 à avril 1829, il se lie avec Thomas Lawrence. 
Peints ou dessinés, les portraits de Massot sont rarement signés. Ils sont principalement conservés dans des musées en Europe et aux États-Unis. Environ deux cent cinquante œuvres sont aujourd'hui répertoriées