Référence : VENDU//SOLD
Nom : Pierre Gobert 1662-1744 Portrait Présumé De Marie Anne De Bourbon
Artiste : Pierre Gobert 1662-1744 Ou Atelier De ...
Epoque : 18ème siècle
Etat : Très bon état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 45 cm encadré
Hauteur : 55 cm encadré
demande d informations

PHOTOS COMPLEMENTAIRES

 

DSC00363 

DSC00364  DSC00365  DSC00366  DSC00367  DSC00368  DSC00369  DSC00370  DSC00371 

 

Description de l'antiquité

"Pierre Gobert 1662-1744 Portrait Présumé De Marie Anne De Bourbon"
Huile sur toile, encadrée, représentant probablementMarie Anne de Bourbon.
Tableau d’époque 18ème,
Attribuable à l’atelier de Pierre GOBERT 1662-1744 ou son entourage immédiat.


Marie-Anne de Bourbon, Légitimée de France, dite « (la première) Mademoiselle de Blois », princesse de Conti (1680), est une aristocrate française née à Vincennes le 2 octobre 1666 et morte à Paris le 3 mai 1739 à 73 ans.


Fille naturelle de Louis XIV et de Louise de La Vallière, confiée à l'épouse du ministre Jean-Baptiste Colbert, légitimée par lettres-patentes dès le mois de mai 1667 et dès lors nommée Mademoiselle de Blois.


En 1674, elle est présentée à la cour, qui loue déjà sa grâce et sa beauté. Pour Marie-Anne, cette présentation est un succès. Pour le roi et sa nouvelle favorite la marquise de Montespan, elle n'est pas sans arrière-pensée : les deux amants pensent alors faire revenir la duchesse de La Vallière - qui sert de paravent à leur liaison illégitime - sur ses projets d'entrer aux carmélites de la rue Saint-Jacques à Paris.



La duchesse de La Vallière, dégoutée de la cour et tout à son repentir, prend le voile sous le mon de Sœur Louise de la Miséricorde après avoir confié ses enfants à la duchesse d'Orléans, belle-sœur du roi.



Marie-Anne devient duchesse de La Vallière et de Vaujours en 1675 mais continue à être connue sous le nom de Mademoiselle de Blois.



La princesse sera la fille préférée du roi. Toute sa vie, elle sera également très proche de sa mère qu'elle visitera fréquemment en son couvent et de son frère le comte de Vermandois qui, débauché à l'âge de 14 ans par le Chevalier de Lorraine, amant de son oncle « Monsieur, frère unique du roi », sera disgracié par Louis XIV.

En très bon état, dans son jus, toile non rentoilée, rares traces de restaurations anciennes, dans son cadre en chêne sculpté et doré d'Epoque


Les dimensions sont: 55 cm x 46 cm encadré, 40 x 31 cm Toile.
Expédition très soignée accompagnée d’un Certificat d’Authenticité et d’une Facture.

Participation aux frais d’envoi pour la France: 50€, pour le reste du monde, merci de demander une cotation.


Pierre Gobert, né à Fontainebleau en 1662, mort à Paris le 13 février 1744, est un peintre français.
Fils du sculpteur Jean II Gobert, Pierre Gobert est reçu à l’Académie royale de peinture et de sculpture le 31 décembre 1701 en tant que portraitiste.

Il devient l'un des peintres attitrés de l'aristocratie de la Cour à Versailles, à la fin règne de Louis XIV, représentant parfois ses modèles sous les traits de figures mythologiques.


Pierre Gobert est aussi le peintre attitré de la Cour de Lorraine.


Il est marié à Marie-Catherine Nivelon.


Dans un acte de 1707, il est cité un Jean Gobert, maître peintre, demeurant place du Palais-Royal, frère de Pierre Gobert. Il n'est pas connu par ailleurs.