Référence : VF211109CFd-P0X10
Nom : Victor FONFREIDE 1872-1934, Un Souk à TUNIS
Prix de Vente : 290 €
Artiste : Victor FONFREIDE 1872-1934
Epoque : Début XXème c1910
Etat : Parfait

Matière : Aquarelle & Lavis d'Encre
Largeur : 28.5 cm
Hauteur : 36 cm
Quantité :

demande d informations

PHOTOS COMPLEMENTAIRES

 

DSC07781 DSC07782 DSC07783 DSC07784 DSC07785 

 

Description de l'antiquité

 

Victor FONFREIDE 1872-1934, Un SOUK à TUNIS

 

Provenance : vente du Fonds d’atelier de Victor FONFREIDE (1872-1934)

Vente du 21 Novembre 2009, Etude Vassy et Jalenques, Clermont Ferrand.

L’œuvre présentée est une Aquarelle & Lavis d'Encre, exécutée dans les premières années du XXème siècle, circa 1910,

 

Les dimensions moyennes 26 cm  x  18.5 cm, passe-partout Ivoire inclus 36  x  28.5 cm.

 

L’œuvres proposée, est revêtue du cachet de l’étude des commissaires priseurs de Clermont Ferrand avec date faisant foi, et garantissant ainsi l’Authenticité, de surcroît, nous la garantissons également et irréfutablement par une facture-certificat précisant : la provenance, l’originalité et l’authenticité.

 

Victor Fonfreide né le 24 décembre 1872 à Volvic et mort le 12 septembre 1934 dans la même ville est un peintre, illustrateur, lithographe français régionaliste. Il a contribué dès l'origine à La Veillée d'Auvergne.

 

Élève de l'École d'architecture de Volvic, des beaux-arts de Clermont-Ferrand, puis de l'ENSAD, il est pendant une dizaine d'années professeur de dessin au lycée d'Aurillac où il rencontre Maurice Prax. Il fréquente alors également l'école de Murol, puis se fixera à Vic-sur-Cère où il possédait une maison avec un atelier.

 

Ses techniques sont multiples: aquarelle, sculpture, huile, céramique et plomb, mais c'est surtout avec la craie qu'il est le plus intéressant. Ses sujets sont des paysages de l'Auvergne, mais surtout des monuments, des personnages, et des scènes de genre, qu'il traite avec un naturaliste, parfois proche de l’expressionnisme. Sa fille résume sa personnalité par la formule: « regard aigu, crayon habile ».

 

Mis aux enchères à la suite de la vente de son atelier de Vic, "les cent soixante lots de son fonds d'atelier constituent un ensemble à la fois éclectique (paysages, portraits, scènes de villages, sujets religieux, peintures, aquarelles, gravures, céramiques, médailles et sculptures) et cohérent.

 

En effet les travaux sont représentatifs de son parcours ouvert sur les grands courants de son temps, l'orientalisme, l'Art nouveau, l'Art déco.

 

Si l'Auvergne a la part belle, avec des scènes de marché, des figures, Victor Fonfreide, peintre du terroir réputé pour son coup dil et ses qualités de coloristes, possédait aussi une veine orientaliste comme en témoignent les tableaux réalisés en Tunisie.

 

Peintre AUVERGNAT ,  Artiste Majeur de cette région, et grand Orientaliste.

Sans doute le plus attachant des peintres d'Auvergne, professeurs dans de nombreux établissements,

ainsi qu'à l'école des Arts Décoratifs de PARIS.

Il sait capter l'essentiel et le restituer dans un ensemble oû s'offre à vous le souci du détail et la scène générale, sans que l'un ou l'autre ne s'opposent.

Artiste complet, infatigable dessinateur et très bon coloriste, il excella dans de nombreuses disciplines telles que : encre, aquarelle, huile, estampe, travail sur cuir, sculpture etc...

Avec un oeil "d'ethnologue malgré lui" il aura su capter à temps les témoignages essentiels d'une société rurale en disparition, ou des inspirations orientalistes...

peintre, illustrateur, lithographe français régionaliste. Il a contribué dès l'origine à La Veillée d'Auvergne. Élève de l'École d'architecture de Volvic, des beaux-arts de Clermont-Ferrand, puis de l'ENSAD, il est pendant une dizaine d'années professeur de dessin au lycée d'Aurillac où il rencontre Maurice Prax. Il fréquente alors également l'école de Murol, puis se fixera à Vic-sur-Cère où il possédait une maison avec un atelier. Ses techniques sont multiples: aquarelle, sculpture, huile, céramique et plomb, mais c'est surtout avec la craie qu'il est le plus intéressant. Ses sujets sont des paysages de l'Auvergne, mais surtout des monuments, des personnages, et des scènes de genre, qu'il traite avec un naturaliste, parfois proche de l’expressionnisme. Sa fille résume sa personnalité par la formule: « regard aigu, crayon habile ». Ses travaux sont représentatifs de son parcours ouvert sur les grands courants de son temps, l'orientalisme, l'Art nouveau, l'Art déco. Si l'Auvergne a la part belle, avec des scènes de marché, des figures, Victor Fonfreide, peintre du terroir réputé pour son coup d’oeil et ses qualités de coloristes, possédait aussi une veine orientaliste comme en témoignent les tableaux réalisés en Tunisie."