ARTE TRES GALLERY

Galerie d'Art en Ligne  

ACHATS * VENTES * EXPERTISES

separateur

 

 

 

BLOG

LA BAMBOCHADE

24 novembre 2019



 

BAMBOCHADE

 

Terme qui désigne les tableaux de genre mis à la mode à Rome dans le second quart du XVIIe siècle par le Hollandais Pieter van Laer auquel sa petite taille et son aspect physique avaient valu le surnom de Bamboccio (le petit homme, la poupée). Jusqu'à une époque récente, on attribuait à Bamboccio toute peinture évoquant la vie populaire de Rome, les bas-quartiers de la ville, les activités des truands, des bouffons et des rustres. En fait, la formule connut un grand succès et fut pratiquée par de nombreux peintres, italiens comme Cerquozzi, français comme Sébastien Bourdon, néerlandais comme Miel. Les œuvres qui reviennent à Van Laer se distinguent par un sentiment personnel de la misère, par un réalisme qui ne vient pas seulement de Caravage mais aussi de la tradition hollandaise ; elles dénotent, en outre, un réel talent de paysagiste.

—  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

 

Une bambochade (ou bamboche) est un petit tableau, une eau-forte, un dessin ou un petit moulage ayant pour sujet une scène champêtre ou au contraire citadine représentant la vie quotidienne du peuple de manière burlesque, proche de la caricature. Parmi les thèmes : scènes de marchés, scènes de rue, scènes de brigandages, scènes de beuveries, etc.

Le nom tire son origine du surnom « Le Bamboche », attribué au peintre hollandais Pieter van Laer (xviie siècle) lors de son séjour en Italie (1625-1639), surnom qu'il dut autant à ses thèmes qu'à son aspect physique. En italien, Bamboccio signifie, selon les traducteurs, « contrefait » ou « pantin » ou « poupée » (à cause de sa petite taille disgracieuse).

La bambochade est à rapprocher du dessin d'humour ou de la bande dessinée notamment à ses débuts. Les auteurs de bamboches/bambochades sont appelés bamboccianti.

Les bambochades ont pu influencer le védutisme italien, et particulièrement vénitien, deux des précurseurs de ce mouvement, Gaspar van Wittel et Luca Carlevarijs ayant eu connaissance de ces œuvres

Comme auteurs de bambochades, citons Jacques Callot, David Teniers, Adriaen van Ostade, Adrien Brauwer, Jan Miel, Johannes Lingelbach, Dirk Helmbreker et même Sébastien Bourdon qui, avant de devenir peintre d'histoire, fit sa renommée en important les bambochades à Paris où ce genre était alors inconnu. Au milieu du XVIIIe siècle, Jean-Baptiste Bénard produit de nombreux petits tableaux de cabinet ayant pour thème la bambochade.

Plus tard, en lithographie, citons : Harlet, Tony Johannot, Biard, Charlet, Grandville, Gavarni, Daumier, Cham, Bertall, Henri Monnier, Traviès, Nadar...